Ces deux derniers mois ont été particulièrement étranges.

Ces deux derniers mois ont été particulièrement étranges.
Ce mois de mai est le plus étrange que je n’ai jamais vécu.
J’ai traversé des expériences qui me dépassent.

Je me suis rendue compte à quel point on ne connait rien du monde dans lequel on vit.
A quel point on est peu de chose et en même temps tout
A quel point on doit faire preuve d’humilité envers la vie.
Qu’une vie entière peut basculer en quelques instants
Que tout ce qu’on prend pour vrai n’est qu’en fait un assemblage de programmes et d’informations que lit nos sens.
Que nous pouvons modifier à loisir ces programmes en un claquement de doigts.
Que nous pouvons endosser un nouveau rôle, une nouvelle personnalité à chaque seconde.

Je me suis rendue compte à quel point nos sens nous dupent.
Impressionnant…
Mais contre toute attente cette compréhension me rend chaque jour plus plus forte, plus ancrée, plus joyeuse et plus claire.
Pourquoi ?

Mon humanité a pris en maturité
Car je me suis aimée profondément
non pas pour ce que je fais ou ce que je peux apporter ou toutes ces autres putain de raison.
Mais pour la femme que je suis dans sa parfaite imperfection même dans ses pires difficultés.
C’est là que je l’ai reconnu… adorable, désirable
qu’elle m’a plu
et je l’ai aimé
et je l’aime chaque jour un peu plus

J’ai pu me délester de ce foutu schéma de sauveur
J’ai arrêté de m’en faire baver
Je me suis foutu la paix
J’ai cessé de m’en demander toujours plus
Je me suis juste reconnue
J’ai réalisé que je n’avais plus besoin d’un sauveur externe
ni d’un bourreau imaginaire

Et depuis chaque matin je me surprend à penser : Ma chérie ! C’est avec toi que j’ai envie de passer les 30 prochaines années 

http://veronique-jean.com/a-propos/
http://veronique-jean.com/cercle-holistic/

Ces deux derniers mois ont été particulièrement étranges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut