Qu’est-ce que l’échec ? L’échec est un sentiment qui survient quand les effets souhaités d’un agissement ou d’une action s’opposent aux résultats concrets de cette action. En d’autres termes, l’échec est une manière de voir le résultat d’un acte selon un certain point de vue. De ce fait, le mot « échec » ne désigne pas une réalité figée, mais constitue un jugement sur les faits. L’échec n’est pas néfaste en soi, tout dépend de ce que vous choisissez de faire face à l’échec.

Savourer-ses-echecs

Subir un échec n’est pas une fatalité

Habituellement, vous pensez que l’échec marque la fin de vos objectifs, un « bad end » en quelque sorte. Bien que l’on peut concevoir que l’échec peut s’avérer être une étape pénible sur le chemin de la réussite, il ne constitue en rien une finalité à la réussite et au succès.

Bien de grands hommes ont subi l’échec avant de connaître le goût du succès. Vous signez la fin lorsque que vous cessez de croire en vos convictions ou lorsque que vous redoublez de détermination afin de réaliser ou non vos différents objectifs.

L’échec fait avancer

     Dans ce périple qu’est la vie, c’est normal de rencontrer des échecs. En effet, l’homme n’étant pas l’incarnation de la perfection, il faut se faire à l’évidence que nous sommes voués à subir des échecs. 😉

Néanmoins, comme nous apprenons de nos expériences et  notre histoire, il faut aussi apprendre de ses échecs afin d’évoluer et accéder à une certaine « sagesse », qui est le véritable garant du succès et de la réussite.

 « Je n’ai pas échoué, j’ai trouvé dix mille moyens qui ne fonctionnent pas.» Albert Einstein.

Autrement dit, l’échec n’existe pas dès lors que l’on s’en sert afin d’avancer.

Apprécier ses échecs à leur juste valeur pour ne pas abandonner

Bien que l’échec soit associé à un sentiment profond de déception, il est bien plus doux lorsqu’on l’utilise et l’apprécie à sa juste valeur. En effet, l’échec n’est pas une fin en soi mais c’est plutôt une source d’apprentissage et d’expérience qu’aucun livre ne peut apporter.

De même, lorsque les conditions sont très rudes, il peut être une expérience de vie touchée par votre âme. Vu de cette manière, vous pourrez vous en servir comme une base solide à l’accomplissement de vos objectifs. Ainsi, l’échec ne serait pas un obstacle, mais un fondement de la route qui mène au succès.

De ce fait, en adoptant ce point de vue, abandonner ses projets en raison d’un échec ne peut être envisageable. En effet, en prenant en compte une analyse optimiste, le caractère démotivant de ce dernier est inhibé, ce qui vous permet de garder votre motivation et votre courage intacts afin de continuer dans votre quête de réussite. Autrement dit, adopter une attitude positive vis à vis de l’échec est le garant d’une motivation enflammée dans l’accomplissement de ses différents objectifs.

Et vous, qu’est-ce que l’échec pour vous : un obstacle ou une base solide pour permettre l’accomplissement de vos objectifs ?

Commentaires

Commentaires