Cet article sur la pensée positive vient faire écho sur les expériences que j’ai eu ces derniers mois avec quelques amis et certaines de mes clientes en coaching. En effet, je me suis aperçue à plusieurs reprise que ce « concept » de pensée positive était très souvent mal utilisé et c’est la raison pour laquelle je voulais donner mon point de vue et permettre de d’apporter une certaine clarté sur le sujet.

D’abord qu’est -ce qu’on appelle la pensée positive ?

Il s’agit globalement de focaliser ses pensées sur tout ce qu’il y a de positif dans notre vie, c’est à dire de voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide.. C’est adopter un nouveau mode de fonctionnement, en ancrant de nouvelles habitudes qui vous permettent de rester le plus possible dans un état joyeux, de bonne humeur, plein d’énergie et d’inspiration. En faisant de la pensée positive votre nouvel état d’esprit, vous devenez plus confiant et plus motivé à passer à l’action.

colorful-1643273_640La loi d’attraction est une loi universelle qui implique que tout ce à quoi tu penses tu l’attires vers toi. Donc, si on veux bénéficier pleinement des effets de cette loi universelle, il est capital de pouvoir diriger ses pensées et son état d’esprit vers le positif pour recevoir du positif.

Concrètement comment on fait pour pratiquer la pensée positive ?

Il y a plusieurs actions fondamentales qui sont généralement proposées :

  • S’éloigner de personnes toxiques dans votre entourage
  • Se rapprocher le plus possible de personnes positives, optimistes
  • Prendre soin de vous, de votre santé, de votre vitalité
  • Faire du sport et mieux manger
  • Pratiquer des activités qui vous passionnent pour augmenter votre joie de vivre et votre créativité
  • Méditer et avoir des temps de relaxation
  • Changer votre état d’esprit pour voir le positif dans chaque situation qui se présente
  • Pratiquer des visualisations créatrices et des affirmations positives régulièrement
  • Eviter le plus possible de rester dans des énergies basses tels que la négativité, la colère, la tristesse, la plainte, le doute

Et… c’est dans ces deux derniers points que le bas blesse…

La pensée positive est un commerce lucratif sur internet et de nombreuses personnes alourdissent leur karma, en essayant de faire croire qu’il suffit juste de faire au quotidien ce qui est indiqué plus haut pour « changer leur vie ». Des vendeurs de rêves, en réalité car ni la loi d’attraction, ni la pensée positive ne suffit pour réellement parvenir à un état naturel et illimité de bonheur.

Je ne pourrais pas tout vous expliquer par le biais d’un article mais je vais simplement me concentrer sur le point qu’il me parait essentiel de souligner :

Pour que la pensée positive soit efficace, il faut un nettoyage en profondeur

Malgré que cela soit une ressource ULTRA efficace, la pensée positive a ses limites… car bien souvent on oublie des paramètres essentiels :

Toutes les actions, pensées, affirmations et visualisations font d’abord appel à notre esprit conscient. Notre conscient qui est géré par notre mental/égo représente seulement 10% et, le subconscient 90% de notre esprit rejettera tout programme imposé qui n’est pas conforme ou trop à l’opposé de son système de pensée habituel. Il agit comme un filtre à travers ses croyances.  Si vous vous acharnez à répéter quelque chose auquel vous ne croyez pas du tout, non seulement vous renforcez la croyance que la pensée positive ne fonctionne pas (ce qui rends le travail plus difficile) mais puisqu’on n’obtient pas les résultats escomptés cela affaiblit votre estime et votre confiance en vous.

Positive Thinking On Screen Shows Interactive TV Shows And Optimism

Le deuxième point très important et que je rencontre souvent aussi dans ce monde de la pensée positive, c’est un genre de déni des émotions négatives. Genre,  il faut être ultra aseptisé aux émotions négatives sous peine d’être contagieux !! J’allucine !

J’ai passé ma vie à observer les gens, leurs comportements, leurs attitudes, leur communication verbale et non verbale et j’ai également fait ce travail sur moi même. Et, je peux vous dire que les moments où on apprends le plus sur soi, c’est quand des émotions négatives nous traversent. Alors certes, il ne faut pas se laisser entraîner par la surenchère du mental et apprendre à dissocier ses pensées de ses émotions, mais lorsqu’on fait ce travail consciemment, on enlève les blessures d’enfances, les schémas et les croyances erronées qui nous empêchent justement d’intégrer plus de pensées positives. C’est vraiment à travers le corps que tout cela se passe, car le subconscient est relié au corps et il est le chef d’orchestre de tous nos programmes inconscients (tout comme le fait de respirer, marcher, parler..).

Si on regarde le monde d’aujourd’hui, nous a appris à contenir nos émotions et plus particulièrement nos émotions négatives. Regardez dans votre enfance, il est fort possible que vos parents vous aient appris de rester fort, de ne pas vous mettre en colère, de ne pas être triste. Regardez vos enfants, n’avez-vous pas le vieux réflexe de leur dire, « ne pleure pas, ça va aller ! » ou d’éviter à tout prix une crise de larme qui VOUS mettrais dans l’embarras. Regardez les gens à l’extérieur justement lorsqu’ils voient un enfant « faire une crise ». Pourquoi aurait t’on le droit d’exprimer nos émotions positives seulement ? Pourtant c’est bien de cette façon qu’on prends conscience et qu’on évacue les croyances erronées, les vieux schémas et les vieilles habitudes… par les émotions négatives. Le tout est de les observer passer à travers nous pour qu’elles puissent, elles aussi s’exprimer au lieu de les laisser cristalliser dans le corps. Cela revient dans un sens, à vider nos poubelles du corps émotionnel.

Nettoyer le corps de ses vieilles blessures, de ses vieilles peurs passe par l’observation et l’acceptation de ses émotions négatives car, toutes les émotions sont des indicateurs. Il n’y en a pas de « bonnes » ou de « mauvaises », il s’agit là encore du mental qui joue le jeu de la dualité. Notre société reflète aujourd’hui la conséquence de toutes ces émotions dites « négatives » cristallisées qui n’ont pas pu être entendue depuis des centaines et des centaines d’années. Cela donne l’effet d’une cocotte minute !

Se confronter à ses émotions n’est pas confortable c’est sûr, mais c’est nécessaire pour chacun d’entre nous afin de retrouver son équilibre de vie. Alors, je ne peux que vous conseiller de changer doucement vos perceptions et vos habitudes afin de pouvoir installer durablement cet état interne de paix et de sérénité qui est naturel pour tous.

Commentaires

Commentaires