Parfois, il est difficile pour une société, une entreprise de s’en sortir seul dans un domaine spécifique. Par manque de spécialisation ou pour rechercher plus de bénéfice, on doit alors s’adapter à une relation professionnelle basée sur un contrat social…

Il est difficile de se montrer solide quand on prétend flancher sur un côté spécial dans son activité. Ceci arrive aussi à toute société selon le cas de figure qui se présente.

Evidemment, on entreprend donc un accord avec une autre partie qui va donner naissance à un échange de service entre les contractants, ou plus simplement un partenariat qui lie les signataires. Toutefois, il existe plusieurs styles de partenariat à connaitre…

 

New Business Strategies. Vector illustration.

Une dépendance financière

Ici on présente un style de partenariat basé sur un accord de financement du projet ou un objectif de votre société. C’est le cas, quand un particulier ou une autre partie décide de s’immiscer dans l’affaire d’un autre, en contrepartie d’une association financière et en partageant au final, un pourcentage de bénéfice.

Les deux contractants dépendent ainsi l’un de l’autre dans la mesure où la rupture de l’accord verrait une faillite de l’un comme l’autre. Bref, une coopération qui s’avère irrémédiable afin qu’il continue d’exister.

 

Les partenariats commerciaux ou de distribution

Une entreprise décide donc de mettre en place un canal de distribution de ses produits sans qu’elle n’entre dans les détails de commercialisation comme les forces de vente. Elle adopte alors des circuits qui seront maîtrisés par ses partenaires commerciaux qui s’occuperont donc de la tâche essentielle sous la supervision de la société initiale.

On retrouve ce style quand la société décide de contracter avec des petits détaillants, demi-gros ou grossistes qui vont écouler dans une région indiquée sa production. Il est nécessaire de bien maîtriser ce circuit afin que toute décision se fasse ressentir jusque dans l’achat final d’un produit. En un mot, arriver à toucher la clientèle finale.

 

Entre fournisseurs

Ce sont les traditionnels partenaires techniques qui ont déjà existé longtemps avant l’arrivée de la théorisation du marketing. Il est clair que de nos jours, ce style de partenariat a été amélioré afin de rendre plus efficace l’opération.

 

Image, notoriété et communication

Il arrive finalement que la relation de partenariat soit un réel échange de service, c’est-à-dire dont les deux parties se sont complétées dans leurs activités respectives. Ainsi, on retrouve ce style de partenariat surtout quand une société entre dans une opération de sponsoring ou de mécénat.

Son objectif n’est pas avant tout de bénéficier d’une accrue de profits immédiatement, la portée est plus dirigée dans le moyen et long terme. Voilà donc, on évoque image et notoriété.

Les contreparties pour une société dans un sponsoring/mécénat sont avant tout des gains en notoriété donc pour assurer un futur sûr à sa survie. Bien entendu, elle versera en aide financière ou matérielle sa part dans le partenariat.

En tout, le partenariat peut être bénéfique s’il est bien disposé et estimé à l’avance.

 

Pour en savoir plus sur les partenariats d’entreprise, vous pouvez lire les articles suivants :

7 bonnes raisons pour la mise en place de partenariats d’entreprise

Le partenariat : une solution pour le développement de votre activité

Comment mettre en place un partenariat

Commentaires

Commentaires