Pour faire un bon business plan, un document exigé par tout investisseur, l’entrepreneur ne doit pas commettre aucune erreur concernant le capital. Il ne doit en aucun cas s’attarder sur les chiffres et les prévisions. En effet, ce document doit contenir le moins de chiffres possible, car trop de formules ainsi que plusieurs projections constituent une perte de temps, et n’apporte pourtant que très peu de valeur au business plan. Cela ne veut pas dire que le business plan ne doit contenir aucune donnée chiffrée. Ils sont indispensables. Toutefois, il faut seulement y mettre des chiffres clés.

Un bailleur ou un banquier sait déjà ce qu’il attend du projet de l’entrepreneur en matière de financement, et il ne demande que des bases simples. Alors, l’entrepreneur ne doit pas essayer de survendre son projet. Quand l’investisseur voit que les prévisions sont erronées, il va lâcher l’entrepreneur et son projet sans tenir compte des chiffres, même si ceux-ci sont détaillés. Il va aussi les interpréter comme étant de mauvais calculs. La clarté et l’honnêteté de l’entrepreneur suffisent amplement pour convaincre le fournisseur.

Les-cles-pour-faire-un-bon-business-plan

Disposer d’une équipe solide et d’un projet stable

L’équipe travaillant dans l’entreprise constitue une partie essentielle pour faire un bon business plan. L’entrepreneur doit simplement se présenter, puis présenter ses collaborateurs qui contribueront au projet. Néanmoins, les CV de ces collaborateurs ne suffisent pas pour les présenter. Il faut leur photo en plus. Il est aussi conseillé de mettre en avant trois points : les capacités de l’équipe, leur carnet d’adresses, et leur réputation. Les investisseurs financent une équipe bien faite, et non seulement des idées. Il importe donc de montrer que le projet est stable. Lorsque l’équipe présentée par l’entrepreneur ne parait pas convenable, malgré le projet qui semble correct, l’entreprise aura du mal à convaincre ces derniers. Il faut prouver la cohésion entre les travailleurs, car l’entreprise doit avoir une équipe solide et soudée, apte à gérer correctement une entreprise et à la rentabiliser pour réaliser ses ventes et atteindre ses objectifs.

L’entrepreneur doit être honnête et convaincant

Dans l’opportunité du projet, il faut décrire le produit ou le service proposé, la clientèle, et le marché. Ils doivent être attrayants et correspondre aux possibilités de l’équipe. L’objectif est de prouver que tout ce que l’entreprise présente dans son business plan fait partie des meilleurs éléments présents sur le marché. Lors de cette étape, l’entrepreneur doit se montrer extrêmement convaincant. Les clients ne doivent pas être négligés puisque le projet a pour principal but de les attirer. Par contre, l’entrepreneur doit être professionnel parce que les investisseurs qui se trouvent devant lui peuvent aussi être des experts. Il doit rester honnête afin d’être valorisé le mieux possible.

Ensuite, pour faire un bon business plan, l’entrepreneur doit décrire les hypothèses perturbant le projet, et les solutions à apporter dans le cas où elles pourraient survenir. Dans ce cas, l’entrepreneur doit encore se montrer honnête. Il doit être simple, et clair. Les vraies hypothèses montreront aux investisseurs le professionnalisme de l’entrepreneur.

La rédaction du business plan doit être simple

Un business plan est un instrument de vente. Il doit être rédigé simplement et contenir tout ce qui est nécessaire afin qu’il soit compris. Comme les investisseurs perçoivent de nombreuses demandes, ils ne vont pas revenir deux fois dans une même entreprise. Alors, si une entreprise souhaite disposer de fonds pour mieux se développer, elle doit avoir un bon plan d’affaires.

Et vous, quelles méthodes utilisez-vous pour faire un bon business plan?

Commentaires

Commentaires