De plus en plus au sein des entreprises actuellement, on parle de la « gestion de la relation fournisseur » ou « Supplier Relationship Management ». Il est vrai que les fournisseurs sont indispensables pour le bon fonctionnement et surtout pour la pérennité d’une entreprise, c’est la raison pour laquelle il est important de bien savoir les gérer, notamment grâce à l’utilisation des nouvelles technologies.

 

Les objectifs de la SRM

La communication constitue la base d’une relation durable entre une entreprise et ses fournisseurs, d’où les principaux objectifs de la gestion de la relation fournisseur. En effet, la SRM permet d’améliorer de manière efficace la communication avec ses différents fournisseurs et cela, à l’aide de l’utilisation de logiciels pouvant être adaptés à chaque entreprise selon ses besoins.

La SRM offre également  la possibilité de partager une méthodologie et des informations avec les fournisseurs en vue d’optimiser le processus d’approvisionnement. Ainsi, les fournisseurs seront en mesure de mieux connaitre les besoins de l’entreprise et d’y répondre de manière adéquate.


La gestion de la relation fournisseur : quelles possibilités ?

Le processus de la SRM

Il existe divers logiciels de SRM mais de manière générale, il est nécessaire de suivre quatre étapes afin de définir les solutions adaptées à une entreprise. D’abord, la première étape consiste à intégrer les problématiques d’approvisionnement dès la conception du produit en associant les fournisseurs à l’aide d’un outil de conception collaborative. Le but étant évidemment de maîtriser les coûts.

Puis, la seconde étape consiste à déterminer les fournisseurs en fonction de nombreux critères tels que leurs coûts, leurs délais de livraison, leurs capacités de production et leurs garanties en termes de qualité. Après les avoir identifié, la mise en concurrence des fournisseurs, pouvant éventuellement satisfaire l’entreprise, est possible.

Ensuite, il s’agira de sélectionner les fournisseurs à travers un mécanisme d’enchères inversées. Dès lors, les rôles de l’acheteur et du vendeur seront inversés et l’entreprise pourra effectuer trois types de requêtes grâce aux outils de SRM ; la demande de devis, la demande de proposition et la demande d’information.

Et enfin, une négociation pourra être effectuée avec le fournisseur sélectionné dont les termes du contrat seront relatifs à la logistique, aux modalités de paiement, à la qualité de service et éventuellement à tout autre engagement.

 

Les solutions de SRM

La technologie offre des solutions adaptées à chaque entreprise en fonction de ses besoins en matière de gestion de la relation fournisseur. Ils peuvent effectivement servir de base de données centrale, que ce soit en termes d’informations relatives à l’entreprise qu’à celles des fournisseurs. De plus, l’entreprise disposera de nombreux bénéfices en utilisant à bon escient les logiciels à sa disposition.

La SRM permet de maîtriser l’approvisionnement et les frais qui y sont relatifs. Elle offre la possibilité de comparer les performances des fournisseurs par rapport aux services demandés. Ainsi, les fournisseurs pourront s’informer rapidement par rapport aux stocks grâce à une meilleure visibilité de ceux-ci. Par ailleurs, l’entreprise apportera sa part de contribution à la globalisation, vu qu’il s’agit d’un accès à l’information à travers le Web et Internet.

Commentaires

Commentaires