Une stratégie de communication commerciale se réalise avec des actions diverses mais toutes complémentaires. Savoir les appliquer méthodiquement signifie un résultat positif nettement observable pour la société.

Il y a toujours des actions commerciales de suivi de l’évolution d’un produit sur un marché. Celles-ci se manœuvrent selon vos démarches et stratégies mais aussi selon la nature de l’étude. Donc, soit vous optez pour des analyses quantitatives et statistiques, soit vous vous basez sur des études plus qualitatives.

La prospection est un de ces critères qualitatifs dans la mesure où elle améliore la perception de votre produit tout en améliorant votre clientèle. Mais il existe plusieurs types de prospection selon le cas qui se présente, il vous est alors libre de choisir le mieux adapté selon votre analyse.


Choisir les types de prospection adaptés pour développer sa clientèle

 

La prospection : les cas d’utilité et de nécessité

Afin que l’entreprise ne perde pas à un certain niveau sa clientèle ou bien pour s’assurer de la continuité du cycle de vie d’un produit, vous en tant que chef de l’entreprise ou personnel marketing, devez adopter une stratégie de relance efficace afin de ne pas laisser s’essouffler et perdre toute l’existence du produit.

Prospecter devient bien plus utile à ce stade, tout comme vous devez fidéliser la clientèle qui reste. Alors, vous êtes dans l’obligation de cibler à nouveau de maintenir l’effet des succès commerciaux encore présents mais aussi, de devoir corriger les erreurs commerciales commises dans le premier temps.

 

Prospecter : une technique méthodique

Afin de ne pas gaspiller temps et moyens dans une opération et une action commerciale hasardeuse et pas du tout fiable, je vous conseille de prendre le temps d’analyser la situation afin d’opter pour le type de prospection qui vous sera rentable à moyen terme, voire dans le long terme.

D’autre part, il vous faudra en amont, organiser l’équipe de prospection de votre entreprise pour le type choisi. En effet, pour chaque action appliquez la méthode qui lui correspond : envoyer de simples dépliants doit par exemple, mobiliser la question de la distribution indirecte que de l’approche directe. Si vous voulez frapper fort, une visite sur terrain, un vrai contact avec la clientèle nouvelle est à souhaiter.

C’est une réflexion mise en œuvre, avec un plan et des objectifs bien définis du début à la fin et jusqu’à la concrétisation de la demande potentielle visée.

Pour vous faciliter la tâche, sachez maîtriser qualitativement et quantitativement votre nouvelle cible. C’est-à-dire exploiter une base de données, le fichier prospects, qui rassemble des informations sur la demande potentielle, des chiffres probables de clients finaux, tout autant utiles à l’avenir que pour la vente du même jour.

C’est ce que l’on appelle réellement  prospecter : voir loin.

 

Des actions efficaces et concrètes de prospection

Pour chaque type de prospection vous connaîtrez généralement la meilleure stratégie à suivre, mais combiner plusieurs actions s’avère aussi plus efficace.

Ainsi, offrez-vous le privilège de moduler les actions commerciales diverses pour ne pas créer une contradiction entre acte et objectif. Vous n’allez pas améliorer la rentabilité en mobilisant des moyens considérables uniquement dans la prospection physique par exemple ; un e-mailing peut répondre à ce souci financier.

Faites alors de même pour tous les autres types et n’oubliez pas que seul le client décide de la suite de l’aventure.

Commentaires

Commentaires