Nous sommes à la veille de la journée de la femme. Pourtant quand on analyse notre époque en ce qui concerne l’émancipation des femmes aujourd’hui, la conclusion qui en ressort est triste : Seulement une minorité de femmes vivent de leurs passions. Le leadership chez les femmes entrepreneures semble étouffé, maintenu en pression.

Trop de discrétion à l’égard de ces femmes courageuses, elles ne sont pas suffisamment représentées, pas suffisamment mis en lumière..Il semble y avoir comme une certaine pudeur sur la mise en valeur de l’entrepreneuriat féminin en France….Mais pourquoi ?

L’éducation actuelle : un frein aux rêves d’entrepreneuriat féminin

Entrepreneuriat féminin : ces amazones du nouveau monde

Quand je discute avec les femmes autour de moi, on en revient toujours aux mêmes schémas. La plupart du temps, tu fais des études, tu finis les études, tu trouves un travail en relation avec tes études, tu rencontres l’homme de ta vie, tu t’installes, vous créez des projets communs (mariage, maison..) et vous agrandissez votre cercle familial avec l’arrivée des enfants.

Tes rêves d’adolescente, tu les mets de côté…

Soit parce que tu voudrais peindre des lamas au Népal et que ta famille t’a fait redescendre sur terre en t’expliquant que la vie c’est être secrétaire, vendeuse ou Dir’com et du coup tu as continué tes études sans trop savoir pourquoi.

Soit tu voulais être Directrice d’une Start-up ou d’une multinationale pour vendre des produits de beauté bio et là tu as du revoir ton statut à la baisse parce-que tu comprends… il y a les enfants et puis les factures et puis il faut finir de régler le crédit immo et puis il faut que je m’occupe de la maison et puis qui va aller faire les courses ?….et puis la voiture est tombé en panne… et puis, …et puis.

Ça c’est la vie telle qu’on la subit aujourd’hui, et ce n’est pas plus la faute de quelqu’un d’autre ou des circonstances! C’est la faute de nos vieux schémas de pensées que l’on s’impose, qui nous limitent en nous obligeant de choisir entre notre vie personnelle et notre vie professionnelle et cela, c’est encore plus présent chez la femme noire aujourd’hui !

Pourtant, il est tout à fait possible de faire les deux sans avoir ce sentiment de culpabilité et de sacrifice pour l’un ou l’autre domaine en jonglant sur les priorités !

Pourquoi alors cela semble si dur ?

  • Pourquoi en grande majorité les femmes font le sacrifice volontaire de leurs projets, de leurs rêves d’avenir ?
  • Pourquoi aujourd’hui les jeunes femmes se sentent obligées de choisir entre ses projets et sa vie familiale?
  • Pourquoi donc beaucoup de ses femmes se contentent d’un emploi qu’elles n’aiment pas ou d’un statut précaire, souvent à temps partiel et laissent tomber leur passions?
  • Pourquoi encore aujourd’hui nous en sommes encore là ? Les femmes n’arrivent pas à s’émanciper des dictacts de la société qui l’oblige à entrer dans un moule préfabriqué de la femme parfaite, de la mère parfaite, de la jeune fille parfaite.
  • Pourquoi la femme est encore instrumentalisée de nos jours, de manière subtile et inconsciente ainsi, n’arrive pas à s’imposer ses choix de vie mais préfère subir encore des croyances, des schémas qui limitent sa capacité à agir pour son bonheur.

En remontant le temps, en prenant de la hauteur sur tout cela, tu te rends comptes que depuis toute petite, les filles ont été éduquées pour avoir un comportement passif sur leur vie. En fait, inconsciemment on reproduit aussi les mêmes attitudes avec nos enfants comme si c’était une tradition. On se laisse convaincre que le bonheur doit venir de l’extérieur. Il doit nous être apporté par les autres veulent bien nous donner ou par les biens que l’on possède. C’est pourquoi, la société nous prépare d’abord à être de parfaite épouses, de parfaites mères et ensuite s’il reste des courageuses des entrepreneures accomplies.

eye-111854_1280

Encourager les initiatives peut changer la condition des femmes dans ce monde

Regardes la pression subie par les femmes qui ne souhaitent pas avoir d’enfants, ou celles qui souhaitent vivre des expériences différentes de la majorité de la population, comme voyager, faire le tour du monde, créer une activité artistique ou non conventionnelle. Elles sont jugées, considérées comme des marginales, et parfois même plus durement par leurs pairs car elles ont le courage de se différencier de la masse et de vivre leurs rêves envers et contre tous. Elles se heurtent aux résistances provenant de leur entourage proche, de leurs amis, de la famille, de leurs relations. Ceux-ci ne comprennent pas leur choix alors, ils cherchent à les décourager voire à leur faire perdre toute crédibilité, pour les protéger d’un possible échec. Mais généralement, il s’agit de la somme de toutes les peurs et de l’envie, c’est la difficulté qu’on les autres personnes à se dépasser qui sont projetées sur ces femmes courageuses. Et forcément, on a pas vraiment de subir la même expérience…

Toute ta vie, tu auras à faire des choix importants pour toi et tu subira toujours des pressions extérieures qui essaierons de te persuader que tu ne fait pas les bons choix. Pourtant au fond de toi, tu sait ce qui est bon pour toi, pour ton propre bonheur. tu sait ce qui te fait vibrer!

Il faut développer une grande force de caractère, une volonté de fer et de la persévérance pour ne pas se laisser influencer par ce que les autres veulent pour nous et ce, à chaque instant! Il faut que les femmes osent se réapproprier leur propre chemin de vie ! Alors dès maintenant, oublies les jugements et les regards que les autres portent sur toi, écoutes ta petite voix intérieure, ton âme d’enfant pour te libérer de tes chaines et réinventer une vie à ton image !

Commentaires

Commentaires