Le drop shipping nous facilite la vie

On vit aujourd’hui dans un monde où nous voulons sans cesse se faciliter la tâche. Cette aisance désirée est aujourd’hui rattachée à l’évolution technologique. En effet tout le monde aurait souhaité avoir recours aux imprimés au lieu de devoir rédiger une lettre. En effet, c’est dans cette logique que s’inscrit le désir d’acheter plus facilement. De nos jours, une forme de cette pratique se nomme le Drop shipping. Il s’agit d’une façon d’acheter particulière: elle est couplée au phénomène internet, ce qui ne peut qu’être que bénéfique à son image et à son essor.

En bref, c’est acheter en ligne, et donc ne pas avoir à se déplacer afin d’acheter et/ou obtenir un bien. Ce n’est qu’après la commande auprès d’un distributeur que le fournisseur aura vent de cette information, et enverra donc le produit vers le client. Vous l’aurez compris, il s’agit d’acheter par l’intermédiaire de quelques clics. On pourra attribuer au drop shipping l’image de boutique du futur ou plutôt le blason de la boutique idéal.

Le Drop shipping est donc la nouvelle tendance en ce qui concerne les achats. Initialement, on accordait peu de crédit à cette méthode considérée comme suspicieuse ou susceptible d’être le gagne-pain des arnaqueurs. Mais de nos jours ce problème n’est plus d’actualité, il semble même déjà loin. Afin d’expliquer le drop shipping, on ne peut omettre la nécessité d’expliquer l’importance de compte bancaire. En effet un achat correspond à une transaction ou plus précisément à un échange d’argent et de bien. Or dans le cas du drop shipping, l’échange est quelque peu complexe. Donc 2 cas d’échange seront possibles: premièrement, il y aura le cas du paiement à la livraison et en second lieu il y aura le cas du paiement par virement bancaire qui scellera la commande. Ici il conviendra de parler des 2 systèmes possibles de drop shipping.

Le-Drop-shipping-le-drop-shipping-quest-ce-que-cest

Les systèmes de drop shipping:

Le premier système implique que le distributeur prenne connaissance de la commande et définisse la quantité à produire au fournisseur qui sera ensuite chargé d’envoyer la commande correspondante aux clients. D’une autre part, concernant l’autre système, on peut omettre l’existence de distributeur. Ces systèmes comportent tous deux un risque: il s’agit de supporter des coûts de surstocks compte tenu du fait que lorsqu’une commande arrive, la production ne se limite pas à la quantité demandée, mais les fournisseurs produisent plus qu’il ne faut dans l’optique d’une nouvelle commande.

Les Procédures possibles:

 Le premier système cité ci-dessus parle d’un distributeur qui peut aussi prendre l’identité d’un revendeur qui ne dispose aucunement d’un stock. Cependant, ce dernier dispose d’un capital assez important et peut se permettre de racheter les produits chez des fournisseurs.

Différentes clauses sont aussi possibles à savoir le blind shipping qui consiste à ne pas faire paraître la provenance de la livraison, ici il y a donc le désavantage de ne pas pouvoir renvoyer la marchandise. Ensuite il y a le private label shipping qui à l’opposé de la première clause comporte des informations sur l’expéditeur, ce qui pâlit aux désavantages de la première clause.

Et vous, utilisez-vous le drop shipping pour votre business?

Commentaires

Commentaires