Elle marche
Elle marche avec fluidité et légèreté
Un corps en grâce
Une robe d’eau qui forme un voile fin scintillant pailleté d’or
Le tissu respire en alliance avec le cœur
Le tissu l’enveloppe et l’épouse
 
Elle marche avec lui
L’eau les enveloppe
Avec harmonie et douceur
Leurs pieds touchant à peine le sol
Et les fleurs poussent
Fertilité…
Les sons de la nature sont une mélodie cosmique que l’on observe se parer de myriades de couleurs
 
Ils dansent
Les êtres de la nature les saluent
Les maîtres animaux s’arrêtent à leur passage
Et tous s’échangent des offrandes
Solennité…
La conscience groupe des maîtres animaux et des êtres de la nature veillent et œuvrent pour l’équilibre des règnes
 
Ils sèment
des cristaux, des diamants, des perles, des graines…
Ils sèment
des notes, des symboles, des parfums…
Ils sèment des graines d’étoiles
Et les Êtres Lumière sèment avec eux
 
Ils rencontrent
Les mots et les formes dansent en couleur dans le silence
Et la joie pétille comme de la poussière de fée
Le battement d’ailes du papillon
 
Mon frère, mon ami,
Comment imaginer une seule seconde
Qu’on puisse toucher d’aussi près de son vivant
Un reflet aussi puissant
Ne rien pouvoir faire d’autre
Que de rester immobile et sans voix
Émue et émerveillée à la fois
Regarder la Vie se parer de magie
 
Mon frère, mon ami,
Je me souviens de ce que tu as dis
De ce que tu as fais et ce que tu fais encore
pour Terre-Mère
Je sais que tu veilles
Et tu sais que je n’oublies jamais
 
Feu du cœur,
Je t’aime
Merci

Je crois que tu as un puissant et infini fleuve d’amour qui coule au dedans de toi, de moi et de toutes les personnes qui nous entourent. Très souvent des petits cailloux bouchent la sortie de cette source. Ces petits cailloux sont fabriqués par nos peurs, nos jugements, nos incompréhensions, nos blessures… cela crée des résistances.

Et si fondamentalement, tu arrivais à voir que tout ceci n’existe pas, tout ce que l’on raconte sur nos limitations et nos blocages ne sont que des illusions. Ce sont des histoires que l’on raconte à notre mental par inconscience. C’est la manifestation de la méconnaissance que l’on a de notre potentiel divin réel et illimité.

Nous avons oublié…

Oublié simplement comment manifester la beauté, la grâce, l’harmonie, la plénitude en toute choses. Nous avons oublié ce que nous sommes et d’où nous venons. Nous avons oublié comment percer les voiles pour perce-voir cette vie se manifester en nous.

Et si cela devenait à nouveau notre réalité qu’est ce que ça changerait. Qu’est-ce que nous créerions ? Comment viverions-nous dans toute notre puissance d’être, avec tout notre héritage ? Comment foulerions-nous cette terre ? Quels seraient nos idéaux dans cette félicité ?

L’harmonie et la paix entre les règnes, la puissance d’une Humanité holomidale…

Une langue commune, celle de la vibration

La liberté et la souveraineté de tout les êtres

L’âge d’Hor…

Et si c’est vivre dans l’illusion, autant que cette illusion soit de toute beauté.

Que nous puissions marcher dans la boue avec des vêtements immaculés à la découverte de nouvelles aventures.

Que nous puissions puiser à la source d’abondance de nourriture en multipliant les pains

Que nous puisions manifester l’Amour sans mesure.

Je suis une amoureuse, transie de cette vie divine…

Pourquoi ?

A vrai dire je n’en sais rien et cela n’a pas vraiment d’importance, c’est juste ce à quoi aspire mon Être profond. Au fond de moi je ne pense pas que cela soit inatteignable et je ne ressens aucune frustration, juste un désir puissant et la croyance que je suis déjà en train de créer cela dans ma réalité.

Pourquoi m’en cacher si ce désir est naturel et tellement vivant ? Au contraire j’ai envie de le crier, d’en semer les graines les yeux pétillants de joie !

Ce nouveau monde arrive ! Ce nouveau monde est là …

Il est là ! Écoutes au-dedans de toi…

Je te connais,
au-delà des voiles de l’illusion
au-delà de la personnalité
Mon Aimé, mon Roi

Loin de ma raison, mon cœur te reconnais,
Et ça me donne le vertige d’aimer autant
De contempler l’Amour traverser les mémoires du temps.
en faisant le choix d’accueillir ta Présence
car je vois ta Beauté, connais ta Puissance

Émerveillée par tant de douceur,
j’accueille ta tendresse comme un baume
et me laisse fondre dans ce qui Est

Ressentir la chaleur de ton rayonnement contre ma peau
et laisser le charnel devenir sacré
dans un doux murmure te dire
de mon cœur à ton cœur, je t’aime infiniment.

Mais… si le cœur l’emporte sur la raison
Si je rentre dans les profondeurs de mon cœur
en me laissant simplement absorber dans cette force d’amour qui se réveille.

Si je choisi de me laisser glisser dans la magie de cet inconnu
en m’abandonnant à ce flot de la Vie
seras-tu debout-là pour l’accueillir ?
Car je ne connais rien de plus puissant que l’Amour
Il Est sans concession, sans compromis, sans condition
et il n’y a aucune limite ni cadre que ce feu ne peut dissoudre.

Mon appel semble t’il ait été assez fort
pour que les étoiles me guident jusqu’à toi.
Pourtant j’ai été prévenue
L’univers ne joue pas aux dés

Oui je te connais …
et même si peut-être tu ne reconnais pas cela
mon Aimé, mon Roi,
ce qui est important, c’est ce qui est vivant !

Si tu est prêt à libérer de nouveau ce feu d’Amour
Je t’offre mon soutien sans faille
Je t’offre ma Présence et mon cœur rempli de paix
Je marche main dans la main avec toi pour ton oeuvre
Je vis avec toi pour l’Amour.

Rien de ce que tu peux dire
Rien de ce que tu peux faire
Ne peux être incorrect

Je reconnais ta nature
Je reconnais ce que tu es
Ta présence est partout et en tout

En moi, en toi,
En l’arbre, la fleur, le brin d’herbe…

Dans la brise faisant danser la branche nue qui a offert ses feuilles d’or à l’automne.

Nourrissant la terre..

Dans le cours d’eau creusant la roche à son passage pendant sa course vers l’océan

Rafraîchissant ceux qui ont soif…

Dans l’éclat de rire d’une voix dont la tendresse et la sagesse gifle par sa résonance

D’un écho en moi qui dis : je t’entends…

Dans la chaleureuse étreinte d’une visite impromptue porteur d’un cadeau de la vie…

Du microcosme au macrocosme, de ces galaxies, de ces planètes, de cette voûte étoilée en nous

Notre carte du ciel…

Nous plonge face à face dans la profondeur d’un regard dans lequel troublée, j’ai osé me perdre pour mieux me trouver.

Un corps qui se souviens…

D’un toucher de guérison ou d’un poème à 4 mains où tu savais déjà que circulait l’élixir de vie.

Hors de l’espace et du temps…
Je t’accueille sans commencement ni fin

Goutte après goutte
Elle glisse le long de ta peau
Et s’infuse dans toutes tes cellules

Dans la tendresse…
Il y a un soupçon de présence
et une patience infinie.

La tendresse parfois pétille de légèreté
dans la joie de l’amusement
et d’autre fois se drape de douceur et de volupté
dans un murmure ou une caresse.

Accueillante, libre et spontanée
La tendresse jaillit d’une sensibilité créatrice
qui se laisse droit à l’épanouissement dans la forme

Elle se déploie dans une complicité intime
Dans une merveilleuse écoute
Dans une autorisation pressentie

Décides de cette douceur de vivre
Choisis de te parfumer de tendresse….

Paix et harmonie
Un voile de douceur se pose
Et l’être se parfume de paix
L’être se fond dans la chaleur du cœur
Et les chaines de la souffrance se dissolvent
Et les cordes brûlent
Dans une infinie gratitude
Laissant pour seule armure
La peau nue
Imbibée de soleil
Sous une pluie de poussière
Enracinée dans la terre
Parfumée de paix

Rayonner la magie
Dans le rythme créer et exprimer
Ce que l’on reçois
Merveilleuses perles d’Or
Libérées dans le mouvement
La danse de la Vie
qui en Soi déborde

Et au crépuscule
Etre dans cet abandon
Etre le repos
Etre le réceptacle de la force de vie
pour que l’amour s’imprègne
pour que l’amour transpire

Et la l’amour danse avec la lumière
et la lumière danse avec l’amour
dans un kaléidoscope d’étoiles
dans cet espace immuable
insondable…
dans ce cycle du jour et de la nuit..
et du jour et de la nuit…
et du jour et de la nuit

Plonger dans ce sommeil
dans lequel le corps se fond
dans l’humus de la terre-mère

La plénitude vivante
se révèle à l’aube à nouveau
Et la richesse s’imprègne
Et la richesse transpire
Et tous les êtres dansent

Car la danse de la vie
débordes à nouveau
et tu rayonnes ta magie
et tu partages et tu donnes

Tu sers la Vie
et la vie te dit merci

Love first and only love 💞
La souffrance n’est pas compatible avec l’amour.
Pour moi c’est un non sens
En tout cas ce n’est pas ce que je choisis de manifester
Alors j’ai choisi l’amour
For the rest, I don’t care !

C’est fou…
Chaque jour, chaque nuit, chaque seconde est différente. Aujourd’hui en cet instant tu crois savoir, tu as cet éclair de lucidité qui fait voir les choses cachées.
Ça t’apparaît comme une évidence !

Read More

Eh bien quoi ma personnalité ?!
Faire taire la femme-enfant, la romantique, la fleur-bleue ?!
Mais tu sais que la femme-déesse veille….

Elle veille à la lueur de la flamme
Elle se permet juste de se laisser bercer
Elle écoute et ressens, aime juste observer..
Pas d’enjeu, non juste le libre choix.

Que cherches-tu sinon provoquer l’étincelle ?…
Car de la flamme au flambeau, ce n’est qu’une histoire d’intensité.

Ne réveille pas la déesse
Si ce n’est que de la provocation
Si tu n’est pas prêt à te tenir debout là
Te laisser enflammer le cœur
En t’imprégnant de sa subtile incandescence

Ne réveille pas la déesse
Si tu n’est pas prêt à sauter dans mon inconnu
Si c’est pour des enjeux autre que l’Amour
Si tu n’as pas envie de te laisser sculpter,
Façonner dans ton Masculin sacré

Laisse la déesse veiller
Si tu résiste à te laisser bouleverser
à remodeler tes croyances sur l’amour et la sexualité
à oser entrer dans cet espace sacré
à permettre ce tango de la vie, cette libre création

Car une fois que la déesse se réveille
Que la femme sauvage rayonne
Que le lunaire deviens solaire
Que le cœur deviens un livre ouvert
Que peut-t’on faire à part s’abandonner ?