Parfois il arrive des événements dans nos vie, des choses que l’on doit vivre que l’on doit affronter… Si difficile que ça peux paraître lorsque l’on regarde ces événements séparément, on pense simplement que c’est une période difficile et que c’est une petite série noire, mais lorsqu’on assemble le puzzle tout prends un sens. Il faut tenter de se détacher et de prendre du recul, car lorsqu’une porte se ferme, une autre s’ouvre encore plus belle…

J’ai appris le décès de ma mamie le 23 novembre 2014. C’est la première fois que j’ai un décès dans ma famille depuis que je suis née, autant vous dire que ça a été un véritable choc. Elle était très âgée et assez malade depuis quelques semaines, mais vraiment je n’imaginais pas ça … ou alors je ne voulais pas la voir partir….

avez-vous déjà eu ce sentiment très puissant ?avez-vous déjà eu ce sentiment très puissant ?

J’ai été dévastée les premiers jours puis depuis je ressens un calme profond, une sérénité que je ne peux expliquer et la sensation qu’elle est toujours près de moi même si je ne la voit pas. Depuis, je n’arrive plus à verser une larme, car j’ai l’impression de toujours sentir sa présence auprès de moi…pas physiquement…mais comme si elle et moi on est reliée à un tout.

Pourtant, j’ai le sentiment d’avoir été avertie par elle, rassurée par elle au plus profond de moi, de mon être avant qu’elle parte pour son beau voyage.

J’ai ressenti de nombreuses sensations bien avant ce jour… c’était par exemple des maux de tête aigus, très intenses au moins une fois par jour et toujours à la même heure accompagné d’une douleur aiguë aux cervicales. (parallèlement j’appris plus tard que c’était une période forte en énergie)

Un appel une spiritualité très intense à cette même période, j’ai d’ailleurs eu envie de faire un article sur le sujet (voir article Recentrage et éveil spirituel pour trouver sa mission de vie).

Je ressentais un très grand besoin de me reconnecter à mon être intérieur et à la source divine, d’être seule, au calme et de pratiquer la méditation au moins 1 fois par jour. Je n’avais jamais pratiqué autant la méditation qu’à ce moment là.

J’avais une envie irrépressible, d’être proche de la nature, complètement en communion avec elle; ce qui m’a aussi amené à faire des changement au niveau de mon alimentation avec plus de produits bio, moins de produits transformés. J’ai toujours été très proche de la nature mais là c’était comme ma deuxième maison. Parfois, j’y passais plusieurs heures sans m’en rendre compte.

Ce sentiment vraiment très intense qu’il allait se passer quelque chose de merveilleux, de positif dans un avenir proche mais de ne pas pouvoir expliquer pourquoi je ressentait ça et ce qui allait se passer. Je n’ai pas cesser d’en parler à mes proches…

Tout plein de petits ressentis, jusqu’à la veille de ce fameux matin…ou mon cœur m’a conduit, m’asseoir et à méditer en pleine nature, après ma séance de jogging. Après avoir fait le vide en moi, j’ai demandé à la source divine de me faire un signe. Je recherchais des réponses à ce qui était brusquement en train de m’arriver en pleine figure, et qui s’intensifiait depuis plusieurs semaines.

En général plutôt introvertie, je me suis surpris à envoyer un message à ma famille et mes amis pour les encourager et les avertir d’un bonheur imminent sur la route en revenant chez moi. Le corps physique de ma mamie s’est éteint cette nuit là….

Malgré la souffrance, car lorsqu’on est attaché à quelqu’un c’est toujours très difficile de savoir qu’on ne la verra plus. Pendant plusieurs semaines, on est sous le choc et pris dans la matérialité, on a l’impression que la personne que l’on a perdu laisse derrière elle un vide irremplaçable. Au fond de moi, je savais qu’elle était près de moi mais je n’avais pas envie de perdre sa présence physique.

Jour après jour, je me sentais réconfortée et soutenue mais je n’osait pas en parler. Le monde me semblait si faux, si illusoire en comparaison avec ce que je voyais et que je ressentais. Cela m’amenait souvent à me poser de nombreuses questions sur le sens de cette vie sur terre.Avez vous déjà eu ce sentiment très puissant ?

Est-ce ça la vie que l’on nous présente, celle qu’on nous offre ?

Est-ce que notre vie se résume à se regarder sans se voir, à parler  sans écouter l’autre, à faire semblant de s’intéresser les uns aux autres afin de mieux projeter les bonnes ou les mauvaises expériences de sa propre vie.

Est-ce que notre vie c’est de devoir toujours choisir un camp ou un autre, faire partie des gentils ou des méchants, être toujours en train d’endosser un rôle dans un costume préfabriqué.

Est-ce que la vie c’est d’éduquer nos enfants comme nous avons été éduqués à occuper nos journées 8h par jour pour avoir de quoi consommer, à travailler pour contribuer à la société en payant nos factures, nos impôts, en pensant à nous en dernier, en laissant dernière nous nos aspirations et en y laissant notre santé.

La vie est ce que c’est de se plaindre ou de se faire plaindre pour attirer l’attention, de tous porter le masque de « tout va bien » alors qu’en fait « rien ne va » pour ne pas faire voir ses failles, ses faiblesses, parce ce que la sensibilité est devenue une tare dans cette société, parce qu’on a peur que l’autre se serve de notre douleur comme arme, parce qu’on a peur du rejet et qu’on à besoin de cette reconnaissance pour se sentir en vie.

Non, lorsque j’ai levé le voile…tout était limpide pour moi…

La vie ce n’est pas ce qu’on s’impose, ce que notre environnement nous impose..

La vie c’est avoir le droit de ressentir de la sensibilité et de la laisser s’exprimer sans honte, sans peur et non de s’efforcer de jouer un rôle.

La vie c’est de pouvoir choisir son propre pourquoi. Son pourquoi on se lève le matin, que ce soit pour ses enfants, sa famille, sa communauté ou sa passion.

La vie c’est d’avoir le droit d’être des rêveuses et idéalistes si ça nous chante et de réinventer notre façon de voir la vie et non de se sentir blasées parce qu’on est obligées de suivre des règles de masse qui n’ont aucune valeur positive pour nos vies et qui en fait ne profite au final à personne.

La vie c’est de pouvoir gagner sa vie en faisant ce qu’on fait de mieux, ce qu’on aime faire, ce qui nous fait vibrer !… et non de devoir s’adapter au marché coute que coute pour payer ses factures, contribuer à son pays et être un bon citoyen.

Cessez un instant de courir…arrêtez-vous et respirez. Prenez un temps pour vous et écoutez-vous !

VOUS êtes la personne la plus importante, vous écoutez-vous suffisamment ?

Avez-vous vous aussi vécu une expérience forte comme celle-ci ?

Commentaires

Commentaires