Vous savez maintenant que ce qu’on fait entrer dans nos estomac n’est pas seulement fait pour nourrir notre corps physique et le maintenir en santé. Il y a aussi un échange d’information vibratoire, de l’énergie subtile qui influence votre état physique, émotionnel et mental selon la qualité de votre alimentation.

Donc, si vous avez lu le post précédent Réformer sa vie : l’alimentation (partie 1)Réformer sa vie : l’alimentation (partie 1), lorsque vous mangez de la viande qui a subit de mauvais traitements, qui a été gavée de médicaments ou qui est morte dans d’atroces souffrances, vous absorbez toutes ces informations dans votre champs vibratoire. Pareil pour les aliments transformés qui ne contiennent plus vraiment de vie et les aliments pleins de produits chimiques et de pesticides. Bref… l’idée ce n’est pas de culpabiliser mais de permettre de voir les choses sous un autre angle afin que chacun trouve ses propres solutions.

Au fur et à mesure de votre élévation vibratoire, si vous êtes bien connecté à votre corps, vous allez ressentir le besoin de faire certains changements dans vos habitudes alimentaires. Pourquoi ? Parce que le corps physique, le corps éthérique et le corps mental ont besoin d’être purifiés pour permettre la descente de votre Esprit divin dans la matière (voir L’ascension, comment ça se passe concrètement ? ). Il faut alléger la matière la plus dense qui est votre corps physique. Cette purification permet de libérer plus d’énergie, plus saine et favoriser une meilleure circulation dans votre champ d’informations. Vous devenez plus sensible aux informations vibratoires, à l’énergie. Sans oublier que plus votre fréquence vibratoire est élevée plus vous avez de chance d’entrer en communication avec des consciences cosmiques positives pour vous guider (bien que ce n’est pas ce qui ce doit être à l’origine de cette démarche).

Donc, le second acte qui va aussi se mettre en place doucement et naturellement est la diminution des produits laitiers l’arrêt de la cigarette, du café et de l’alcool. De nouvelles habitudes d’alimentation seront privilégiées avec le dégoût progressif pour tout aliments transformés et une nette préférence vers des produits frais, des légumes crus.

En fonction de votre sensibilité, dès les premiers temps, vous sentirez la différence dans votre corps physique au niveau de votre énergie vitale, un mental clair, moins de fatigue, une plus grande efficacité.

Vous sentirez progressivement que votre corps est en train de se détoxifier, votre organisme pétiller de joie ! Il est en train de s’adapter aux changements. Vous pourrez avoir tendance de temps en temps à essayer de compenser ailleurs en mangeant un peu plus… ces nouvelles saveurs donnent envie. Eh oui, c’est le jeu, il est important que ça reste un plaisir et non une source de frustration !

Il faut savoir qu’on ne change pas du jour au lendemain son alimentation comme un effet de mode. Lorsque que j’ai commencé réformer mon alimentation, ça a enclenché de fil en aiguille un changement de mode de pensée, de consommer et de manière de vivre que j’actualise encore chaque jour. Cette transition alimentaire a été une démarche qui a fait partie intégrante de mon cheminement. Loin de suivre une mode, réformer son alimentation en conscience est facteur de maturité spirituelle.

Il va y avoir des périodes d’inconfort physique, tout dépend à quel point l’organisme est à détoxifier. Il y aura des résistances face aux dépendances, mais aussi la confrontation au regard extérieur qui au début n’est pas facile à gérer. Prendre son temps et laisser faire, écouter son corps est essentiel. Surtout ne pas forcer, le changement se met en place tout seul il faut juste accompagner le mouvement et soutenir ses efforts c’est la clé pour faire une bonne transition.