Depuis sa création, le statut de l’auto-entrepreneur a rassemblé près de 1,5 millions de Français. Cette semaine, le gouvernement annonce le maintien global du régime avec seulement quelques retouches malgré ce qui était annoncé pendant la campagne. Les futurs créateurs d’entreprise en sont soulagés.

Il est donc l’occasion de rappeler les conseils indispensables à la création de son entreprise quelque soit le statut juridique retenu.

Cette check-list de conseils pour réussir la création de son entreprise repose sur la gestion des étapes à suivre pour la création de son entreprise, avant, pendant et après le D-DAY.

19 (+1) conseils pour réussir la création de son entreprise

Avant la création de son entreprise

1. Avoir une idée, un projet et la volonté de s’y tenir

2. Définir avec précision son plan de financement : ses besoins en investissement, ses possibilités de capital personnel, familial, amical, bancaires et les recherches d’aides diverses nationales et territoriales (subventions ou autres)

3. Etre à l’écoute de son environnement : études du marché, de son secteur d’activité et de la concurrence

 4. Concevoir clairement son ou ses produits ou services qui les démarquent spécifiquement de la concurrence par leurs innovations (positionnement)

5. Réunir une équipe d’hommes et de femmes avec des valeurs humaines et techniques complémentaires : du dirigeant à l’ensemble des collaborateurs.

6. S’entourer de conseillers adaptés à votre entreprise : les partenaires indispensables à l’activité de l’entreprise (expert-comptable, avocat, audit prospecteur, conseiller en communication)

7. Choisir avec pertinence son statut juridique : en fonction de son activité et du C.A. escompté. Eviter les régimes juridiques complexes et coûteux

8. Maîtriser parfaitement internet pour toutes les recherches et relations avec l’extérieur, et intranet, pour la communication interne

Pendant la création de son entreprise

9. Avoir le sens de l’organisation matérielle et humaine : locaux, mobiliers, réunions collaborateurs

10. Etre scrupuleux pour le suivi budgétaire : choix d’un expert-comptable, relations avec sa banque

11. Etre aidé : ne pas hésiter à faire appel à ses conseillers au cas par cas

12. Avoir de l’audace commerciale : tout doit être concentré sur les possibilités de ventes avec au minimum 10 prospects touchés par jour

13. Définir une stratégie de communication : adaptée à son budget et son activité, indispensable pour développer la notoriété de son entreprise et de ses produits ou services

Après la création de son entreprise

14. Ne penser qu’aux objectifs commerciaux

15. Mais ne penser aussi qu’aux finances : contrôle budgétaire des charges et recettes

16. Animer son équipe : réunions, entretiens individuels, rencontres informelles

17. Etre humble et se remettre en question : corrections du budget, remise en cause de sa stratégie commerciale

18. Rester autonome : suivre son concept, être indépendant financièrement, être seul décisionnaire

19. Déterminer un plan de développement à moyen terme (5 ans) : à partir du 1er plan à 2/3 ans

19 (+1) Savoir dire « NON » !

NON aux conseils non autorisés

NON aux sollicitations diverses

NON aux dépenses inconsidérées

NON au changement de cap

NON à tout ce qui peut perturber votre stratégie globale d’entrepreneur

 

 

Commentaires

Commentaires